Voici les recommandations Permabitat concernant le nourrissage d’oiseaux

 

Pourquoi nourrir ?

Le nourrissage d’oiseaux permet de les observer, de les étudier et de les reconnaître, mais aussi de les aider à trouver suffisamment de nourriture pour combler leur besoin en énergie. Lorsque le temps froid arrive et que le sol est couvert de neige, les oiseaux ont besoin de plus d’énergie pour se garder au chaud, mais ne peuvent trouver que très peu de nourriture. En effet, les oiseaux peuvent perdre plus de 10% de leur poids en une seule nuit par temps froid et doivent donc se nourrir suffisamment le soir pour survivre et le matin pour récupérer l’énergie perdue. Le nourrissage offre donc une source supplémentaire d’énergie qui contribue à augmenter les chances de survie des oiseaux face à des conditions difficiles.

 

Quand nourrir ?

Pour la majorité des oiseaux, le nourrissage devrait commencer avec l’apparition du gel au sol, généralement après le départ des oiseaux migrateurs, et devrait se terminer au printemps avec la disparition de la neige et l’arrivée des oiseaux migrateurs. Les mangeoires devraient être remplies particulièrement le soir et le matin pour répondre au besoin élevé en énergie au cours des froides nuits d’hiver. Il est fortement déconseillé de cesser le nourrissage par temps froid puisque les oiseaux habitués seront incapables d’y survivre. Il est aussi fortement déconseillé de nourrir les oiseaux à la fin du printemps, en été et au début de l’automne.

 

Dans le cas particulier du colibri à gorge rubis, un oiseau migrateur, c’est à son arrivée au printemps (au début de mai), pendant les épisodes froids et de pluvieux de l’été, et avant son départ à la fin de l’été (au début de septembre) qu’il a le plus besoin d’énergie. Il est donc particulièrement recommandé de nourrir avant leur arrivée au printemps, pendant une météo froide et/ou pluvieuse et après leur départ. La solution sucrée est facile à préparer, il suffit de faire bouillir une part de sucre pour quatre parts d’eau (1/4 tasse de sucre pour 1 tasse d’eau) et de réfrigérer cette solution. L’ébullition empêche la solution de surir. Une fois refroidie, cette solution peut être servie au colibri (ne jamais servir la solution chaude). Il est recommandé de servir de petites quantités (1/4-1/2 de la mangeoire) et de renouveler souvent la solution (plusieurs fois par semaine, plus souvent par temps très chaud).

 

Où mettre la nourriture ?

La nourriture ne devrait jamais être mise à des endroits accessibles aux prédateurs. Ne pas nourrir au sol s’il y a des chats en liberté et optez pour des endroits ouverts et surélevés pour permettre aux oiseaux de détecter les attaques. Il est aussi préférable de choisir un emplacement où les oiseaux peuvent facilement trouver des endroits où se percher. La nourriture devrait être à l’abri de l’humidité, de la pluie et du vent. Les mangeoires commerciales ou artisanales sont une façon simple et efficace de présenter la nourriture, généralement des graines, mais il existe une variété d’aliment qui peut être présentée sous une multitude de formes. Par exemple, vous pouvez leur offrir nos guirlandes de fruits séchés et de noix.

 

Quoi mettre dans les mangeoires ?

Il est toujours préférable de ne pas trop mettre de nourriture et de la renouveler souvent pour assurer la qualité et prévenir la contamination de la nourriture. Il existe plusieurs mélanges de graines disponibles en magasin, mais la graine de tournesol, particulièrement la graine de tournesol noire, est la plus nutritive et est la favorite de la majorité des oiseaux qui fréquentent les mangeoires. Plusieurs oiseaux apprécient grandement les matières grasses qui sont une riche source d’énergie. Le beurre et l’huile d’arachide qui sont remplis d’énergie et d’une bonne valeur nutritive savent plaire à tous et sont simples à intégrer dans une recette de suif maison. Il est fortement déconseillé de nourrir avec des aliments salés (attention au gras de cuisson, il est souvent très salé) ou avec du pain (il moisi vite, contient peu d’énergie, est de faible valeur et peut fermenter dans l’estomac des oiseaux).

 

Comment entretenir les mangeoires ?

Les mangeoires devraient être maintenues propres en tout temps pour assurer la qualité de la nourriture et éviter la contamination, ainsi que prévenir la transmission de maladies. Le port de gants est recommandé pour éviter le contact avec les déjections d’oiseaux. Les mangeoires devraient être nettoyées de tout restant de nourriture et désinfectées avec une solution de 15ml d’eau de Javel dans 1L d’eau tiède. Il est recommandé de cesser temporairement le nourrissage lorsque des oiseaux malades ou morts sont observés et de désinfecter soigneusement les mangeoires avant de les remettre en fonction.